vendredi, 1 mars 2024 01:42

La France s’engage à respecter la décision de la CIJ dans l’action pour génocide intentée contre Israël par l’Afrique du Sud

Les plus lus

France
Atlanticactu / Gaza / Jérusalem / Youssef Zyne
La France s’est engagée, jeudi, à respecter la prochaine décision de la Cour internationale de justice (CIJ) qui sera prise vendredi 26 janvier sur les demandes de mesures provisoires dans l’affaire de « génocide » intentée par l’Afrique du Sud contre Israël pour crime de génocide.
Lors du point de presse hebdomadaire du ministère des Affaires étrangères, le porte-parole Christophe Lemoine a répondu à diverses questions, mettant en lumière la position de la France sur les affaires internationales.
Lemoine a réitéré la position de la France, qui soutient depuis longtemps les aspirations légitimes du peuple palestinien à la création d’un État, affirmant l’engagement de Paris à préconiser un règlement fondé sur la solution à deux États.
Réfutant les allégations selon lesquelles des mercenaires français opèrent en Ukraine, Lemoine a précisé que tout français impliqué dans le conflit agissait en tant que volontaire, et non en tant que représentant du gouvernement français.
S’agissant de l’avion militaire russe qui s’est écrasé, mercredi, dans la région russe de Belgorod, près de la frontière avec l’Ukraine, tuant les 74 personnes qui étaient à son bord, dont 65 prisonniers de guerre ukrainiens, Lemoine a déclaré : “Nous ne faisons aucun commentaire sur le crash survenu dans la région de Belgorod. Nous ne pouvons pas dire si les affirmations russes sont vraies ou non”, faisant référence aux affirmations de Moscou selon lesquelles l’avion a été abattu par un missile antiaérien ukrainien.
Interrogé par la correspondante d’Anadolu pour savoir si la France avait discuté de la question du crash de l’avion russe avec les responsables ukrainiens et si la France avait rejeté la demande de la Russie d’organiser une réunion sur ce sujet au Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU), Lemoine a répondu : “En ce qui concerne le crash de l’avion russe, nous n’avons rejeté aucune demande de réunion au CSNU”.
Le porte-parole a indiqué que des réunions régulières se tenaient au Conseil de sécurité sur l’Ukraine et qu’une réunion avait eu lieu en début de semaine, ajoutant qu’une autre réunion à ce propos se tiendrait prochainement.
Les projecteurs sont toutefois restés braqués sur la décision imminente de la CIJ concernant les mesures conservatoires dans la procédure pour génocide engagée contre Israël.
Lemoine a souligné que la France était attachée au rôle de la CIJ dans le maintien de l’ordre international et le respect du droit international, affirmant qu’elle entendait se conformer à la prochaine décision de la Cour.
Le 29 décembre, l’Afrique du Sud a saisi la CIJ d’une demande en indication de mesures conservatoires à l’encontre d’Israël, au motif que l’assaut de l’armée israélienne sur Gaza viole la Convention sur le génocide.
L’Afrique du Sud demande à la CIJ d’indiquer neuf mesures conservatoires, notamment qu’Israël cesse immédiatement ses opérations militaires à Gaza, prenne des mesures raisonnables pour empêcher le génocide des Palestiniens, veille à ce que les personnes déplacées rentrent dans leurs foyers et aient accès à l’aide humanitaire, notamment à de la nourriture, de l’eau, du carburant, des fournitures médicales et d’hygiène, des abris et des vêtements, prenne les mesures nécessaires pour punir les personnes impliquées dans le génocide et préserve les preuves du génocide.
*Traduit de l’Arabe par Youssef Zyne 

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents