vendredi, 3 février 2023 21:00

Immigration clandestine : Une pirogue avec plusieurs dizaines de sénégalais chavire au large des Îles du Cap-Vert

Les plus lus

Cap-Vert
Atlanticactu / Praia / Maimuna Djalò 
Moins d’une semaine après le chavirement d’une pirogue de candidats à l’émigration au large de Kafountine (Sénégal), un autre drame vient de se produire à Boa Vista, une île au large du Cap-Vert. Les secours cap-verdiens ont recueilli, samedi soir, 90 migrants ouest-africains, dont deux morts, dans une pirogue qui dérivait dans les eaux de l’archipel, a rapporté l’agence de presse nationale Inforpress qui précise que 2 passagers sont décédés et 56 des migrants sauvés sont des  sénégalais.
Les migrants récupérés dans la partie nord de l’île cap-verdienne de Boa Vista venaient du Sénégal, de Gambie, Guinée-Bissau et Sierra Leone, a indiqué Inforpress, citant la police locale. Elle n’a pas précisé quand ils avaient quitté les côtes ouest-africaines, ni quelle était leur destination.
. Dans la pirogue tombée en panne d’essence, les secours ont trouvé 88 personnes en vie, dont trois femmes et deux adolescents de 14 et 16 ans, et deux hommes morts, a dit le commandant de police local, Evandro Sousa, cité par l’agence.
Parmi ces migrants, « 56 venaient du Sénégal, 26 de Gambie, cinq de Guinée-Bissau, un de Sierra Leone, un de Guinée-Conakry et un du Mali. Au moins quinze d’entre eux sont des mineurs de 14 à 17 ans et il n’y avait que trois femmes. De même, 81 personnes reçoivent des soins médicaux».
Six des occupants de l’embarcation, en état de déshydratation, ont été hospitalisés. La plupart ont été installés temporairement dans un bâtiment de l’île avant leur transfert vers un autre hébergement où leurs identité et nationalité seront vérifiées, a dit le policier. Le Cap Vert a déjà recueilli des migrants en détresse par le passé, mais rarement autant.

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents