jeudi, 6 juin 2024 13:23

Guerre en Ukraine : Après le soutien affiché d’Alger à Moscou, Rabat bascule pour Kiev

Les plus lus

Depuis le début de la crise entre l’Ukraine et la Russie, la plupart des pays africains avaient adopté une position de neutralité. l’Algérie par contre, n’a pas caché son soutien à Vladimir Poutine au contraire du Maroc qui a toujours opté pour le silence depuis que les chars russes ont envahi l’Ukraine. C’est terminé. Le bruit sur une aide militaire du Maroc en direction de Kiev, sous la houlette des USA, court depuis quelques jours. Il a été confirmé par le site ukrainien 24tv et c’est une première en Afrique…
Depuis avril dernier les Américains cherchaient activement des chars T-72 pour les remettre aux troupes ukrainiennes. Washington a frappé à la porte de ses alliés de l’OTAN mais ils en ont presque plus, à part la Pologne. Le Maroc lui en a, en grande quantité, des engins qu’il a achetés à la Biélorussie entre 1999 et 2001. Alors les Etats-Unis, qui ont des relatons privilégiées avec Rabat, lui ont demandé de donner un coup de main à Kiev.
Rappelons que la collaboration entre l’Ukraine et le Maroc n’est pas une nouveauté, déjà en juillet 2015 la société publique ukrainienne Ukroboronservice avait sollicité les autorités marocaines pour des pièces de rechange destinées aux chars T-72. Mais depuis le 24 février 2021, date à laquelle Moscou a déclenché les hostilités, le Maroc s’est gardé de choisir un camp. D’ailleurs en mars 2021 lors du vote sur la résolution «condamnant l’agression russe en Ukraine», à l’Assemblée générale de l’ONU, le Maroc était aux abonnés absents…
Idem lors des deux votes suivants, le Maroc s’est borné à militer pour le «respect de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’unité nationale de tous les États membres des Nations unies». Un changement notable a été remarqué en avril dernier, quand Rabat a dépêché ses émissaires en Allemagne pour assister à la réunion des 40 alliés des États-Unis. Le sujet était la hausse de l’aide militaire à l’Ukraine…
En cédant à la demande américaine de secourir Kiev le Maroc prend le contre-pied de l’Algérie, qui elle pactise ouvertement avec la Russie. La coopération militaire entre Alger et Moscou monte tellement en intensité que des élus américains s’en émeuvent. Les Algériens ont un peu reculé dernièrement en annulant un grand exercice militaire avec l’armée russe mais l’histoire entre Vladimir Poutine et Abdelmajid Tebboune est loin d’être terminée…
Avec Tunisienumerisue.com

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents