dimanche, 2 juin 2024 07:39

Gabon : Libre et autorisé à quitter le pays, l’ex président Ali Bongo choisit sa destination d’exil

Les plus lus

Gabon
Atlanticactu / Libreville / Lolita Batamio
Le désormais ex président renversé par un coup d’état militaire le 30 août dernier quelques heures après la proclamation des résultats de la présidentielle, Ali Bongo Ondimba a été libéré mercredi par les nouvelles autorités du Gabon qui l’autorisent en même temps à quitter le pays pour une destination d3 son choix.
Au Gabon, c’est la fin de règne pour la famille Bongo. Après plus d’une décennie aux affaires, la famille Bongo est chassée du palais du bord de mer de Libreville. Le 30 août, les hommes menés par le Général de brigade Brice Oligui Nguema, commandant de la Garde Républicaine ont renversé le président Ali Bongo qui venait d’être déclaré vainqueur de la présidentielle du 26 août.
Placé en résidence surveillée à son domicile dans le nord de Libreville, Ali Bongo a été remis en liberté une semaine après le putsch contre son régime. Grâce à la médiation de Faustin-Archange Touadéra, mandaté par la CEEAC, Ali Bongo a été autorisé à quitter le Gabon s’il le souhaite afin de passer ses examens médicaux.
Selon plusieurs sources proches des autorités militaires, le fils d’Omar Bongo Ondimba connait déjà sa future destionation. Le chef de l’Etat déchu aurait choisi de poser ses valises à Rabat au Maroc. Et ce ne serait pas une surprise puisqu’Ali Bongo est réputé très proche du roi du royaume, Mohammed VI. C’est d’ailleurs au Maroc qu’il avait été soigné après son AVC en 2019. Pour l’heure, nous ne sommes pas en mesure de confirmer s’il y restera ou retournera à Libreville après ses soins.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents