Économie : Après deux tentatives, les cimentiers augmentent leur prix sans coup férir

Comme cela était attendu depuis déjà plusieurs mois, après la dernière augmentation des prix de la tonne en pleine période électorale, les cimentiers ont réussi le passage en force au grand dam des consommateurs. L’État par la voie du ministère du Commerce, compatit et se justifie

Après trois blocages en 2018, les prix de la tonne de ciment vont connaître une hausse de 5.000 F à partir de ce lundi 05 août. Elle est constituée de la taxe de 2017 qui était de 3.000 qui sera reconduite et une nouvelle redevance de 2.000 F pour le programme annuel de 10.000 logements.
L’information est confirmée par Ousmane Mbaye, le Directeur du Commerce intérieur. La situation étant devenue intenable pour les trois cimenteries (Sococim, Dangote et les Ciments du Sahel), l’Etat n’avait plus le choix. Deux de ces 03 cimenteries ont connu des résultats négatifs en 2018.

Pour une production de 6 millions de tonnes, l’Etat escompte des rentrées d’au moins 30 milliards de francs Cfa.

Le ciment 32,5 qui était vendu à 60.000 F la tonne coûtera ainsi 65.000 F et le 42,5 va monter à 65.000.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici