dimanche, 2 juin 2024 19:31

Crash d’hélicoptère : La mort du président Ibrahim Raïssi du MAE Amir Abdollahian confirmée

Les plus lus

Iran
Atlanticactu / Téhéran / Youssef Zyne
Suite au crash de leur hélicoptère survenu dimanche à la frontière avec l’Azerbaïdjan, le gouvernement iranien a annoncé la mort du Président Raïssi et du ministre des Affaires Étrangères Amir Abdollahian. L’annonce de sa disparition ouvre une période politique incertaine dans le pays, acteur majeur au Moyen-Orient, secouée par le génocide israélien dans la bande de Gaza.
Stupeur en Iran depuis l’officialisation du décès du président Ebrahim Raïssi et du ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian dans l’accident la veille de leur hélicoptère dans le nord-ouest de l’Iran relayée par plusieurs médias iraniens lundi 20 mai la mort.
« Le grand esprit du président populaire et révolutionnaire d’Iran a rejoint le royaume suprême », a indiqué l’agence officielle Irna, en saluant « le martyre » des victimes. Elle a précisé que le gouvernement publierait « une déclaration » en milieu de matinée.
Le président iranien Ebrahim Raïssi va être remplacé par le premier vice-président, Mohammad Mokhber, comme le prévoit l’article 131 de la Constitution de la République islamique. Ce texte indique « qu’en cas de décès, de destitution, de démission, d’absence ou de maladie d’une durée supérieure à deux mois du président », c’est le premier vice-président qui « assumera les pouvoirs du président ». Cette transition doit se faire avec « l’approbation du Guide Suprême », Ali Khamenei.
En attendant, la Constitution iranienne prévoit l’organisation d’une élection présidentielle dans les 50 jours. Un deuil national de 5 jours est décrété en République d’Iran.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents