Côte d’Ivoire : L’opposition pose ses conditions après l’appel au dialogue lancé par ADO

Faisant suite à la rencontre entre le président Alassane Ouattara et son opposant principal Henri Konan Bédié, l’opposition ivoirienne s’est réunie et a publié, vendredi, un communiqué. Elle y conditionne tout dialogue avec le pouvoir à la prise de « mesures d’apaisement et de confiance »:

* la levée du blocus autour des résidences des leaders de l’opposition, notamment celles du Maurice Kakou Guikahue, d’Affi N’guessan, d’Albert Mabri Touakeusse et d’Hubert Oulaye,

* le retour des exilés avec, à leur tête, Laurent Gbagbo, Guillaume Soro, Charles Blé Goudé et Akossi Benjo;

* la libération de tous les prisonniers politiques, civils et militaires ;

* la fin des poursuites judiciaires contre les responsables et militants de l’opposition.

Enfin, poursuit le communiqué, “le PDCI-RDA et le FPI demandent que ces discussions inclusives soient menées sous l’égide d’un facilitateur, après adoption, par toutes les parties prenantes, d’un chronogramme précis et des sujets à débattre”.

La balle est dans le camp du président Alassane Dramane Ouattara même si la rue n’entend pas mettre fin aux manifestations contre le 3ème mandat.

Atlanticactu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici