samedi, 13 juillet 2024 11:06

Coopération : Sergueï LAVROV le chef de la diplomatie russe attendu à Bamako du 6 au 7 février.

Les plus lus

MALI
Atlanticactu/ Bamako/ Karim Koulibaly
En prévision de la prochaine visite officielle du Colonel Assimi GOÏTA en Russie lors du sommet de Sotchi, à l’invitation du président Vladimir POUTINE, le chef de la diplomatie russe est attendue en fin de semaine prochaine à Bamako. Cette visite de Sergueï Lavrov annoncée depuis près de trois mois, est censée renforcer la coopération entre le Mali et la Russie.
C’est le jeudi 10 novembre 2022 que le ministre malien des Affaires étrangères a reçu l’ambassadeur de la Russie à Bamako, Igor Gromyko. À cette occasion, le diplomate russe avait remis au chef de la diplomatie malienne Abdoulaye Diop, l’invitation adressée par Vladimir Poutine au président de la transition malienne, Assimi Goïta au sommet Russie-Afrique prévu en juillet 2023 à Sotchi. Igor Gromyko en avait profité pour annoncer à son hôte la visite prochaine de Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie au Mali, sans préciser la date.
C’est désormais officiel, Sergueï LAVROV sear à Bamako les 6 et 7 janvier pour renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays mais , voire les moyens de soutenir Bamako dans sa croisade contre le terrorisme. Le chef de la diplomatie russe vient pour confirmer que la Russie est l’alliée sûre de la junte au pouvoir.
La visite programmée du chef de la diplomatie de Moscou est censée marquer un pas de plus dans le rapprochement entre le Mali et la Russie, notamment pour « combler le vide » laissé par la France, accusée d’ « abandon en plein vol » dans la lutte contre l’insurrection menée par des groupes jihadistes depuis une décennie, dans un contexte de crise diplomatique entre les autorités maliennes et la France, ancienne puissance coloniale et jusqu’il y a peu un des principaux partenaires étranges du Mali. 
Les autorités maliennes qui ont fait appel à des « instructeurs russes » sont accusés par plusieurs médias et chancelleries occidentales de recourir aux services des « mercenaires » de la compagnie privée militaire russe controversée, Wagner.
En janvier 2022, le bras de fer entre Paris et Bamako a connu un tournant lorsque les autorités maliennes ont dénoncé les accords militaires qui liaient leur pays à la France depuis 2013, à la faveur de l’intervention Serval et ont demandé aux militaires français de quitter le territoire malien sans délai.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents