vendredi, 3 février 2023 19:33

Congo : Pour échapper aux tracasseries, un taximan charme et enceinte deux policières

Les plus lus

Tous les moyens sont bons surtout si on peut joindre l’utile à l’agréable. C’est certainement ce que Willy Mopila, un chauffeur de taxi de Brazzaville, s’est dit quand la cohabitation a fait naître la flamme de l’amour entre lui et deux agentes de la police routière.
La circulation routière à Brazzaville est une affaire du transport public et de la police routière qui se font parfois la guerre, mais aussi complices à certains moments. Pour échapper aux pressions monétaires de quelques agents véreux de la police routière, Willy Mopila, un jeune chauffeur de Taxi de Moukondo s’est fait des amis policiers dont deux de sexe féminin qui tomberont enceintes de lui. Un chauffeur qui a su rentabiliser cette complicité entre chauffeurs et policiers routiers, selon le site congolais.fr.
L’une est sergent et l’autre est sous lieutenant dans la police congolaise, détachées à la circulation routière. Elles sont tombées sous les charmes de ce jeune chauffeur qui a transformé leur harcèlement en une relation sentimentale efficace et qui demeurera éternelle avec les enfants au milieu.
Deux policières chargées de réguler le trafic à Brazzaville sont enceinte d’un même homme, chauffeur de taxi, vivant au quartier Moukondo. Quand il s’est fait interpeller pour la première fois par les deux policières à différents endroits, le jeune chauffeur a fait preuve de politesse en engageant un débat tinté d’anecdotes qui a fait tellement rire les deux agents qu’ils se sont changés des numéros.
Il a commencé d’abord à fréquenter la policière sous-lieutenant qui opère souvent à Moungali avant de faire de même avec l’autre, sergent qui fonctionne à Talangai. Le chauffeur de Taxi pouvait désormais circuler sans craindre être dérangé par d’autres policiers, étant déjà couvert par ses deux maîtresses.
Aujourd’hui, les deux agents attendent chacune un enfant du chauffeur qui a demandé conseil à ses proches pour mieux gérer la situation. Pour eux, le fait que les deux policières ne se connaissent pas, il n’est pas question pour le chauffeur de paniquer. Comme tout bon Congolais amoureux de la polygamie, il saura gérer cette situation et décider avec laquelle faire sa vie un jour.

 

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les plus récents