lundi, 26 février 2024 14:36

Centrafrique : Attaque contre un officiel russe, Moscou espère que Paris condamnera l’attentat

Les plus lus

La porte-parole de la diplomatie russe a déclaré “espérer” que Paris exprimera sa sympathie et condamnera l’attaque terroriste, “puisque la question de la présence de la Russie en Afrique l’intéresse tout particulièrement ces derniers temps” Vendredi 16 décembre, le responsable de la Maison russe (centre culturel) à Bangui, capitale de la République centrafricaine, a été victime d’un attentat au colis piégé.
Selon le service de presse de l’ambassade russe, cité par l’agence de presse officielle TASS, Dmitri Syty a été hospitalisé et souffre de “blessures sérieuses”.
Le ministère russe des Affaires étrangères avait évoqué, le même jour, un “acte criminel” visant à “nuire au développement des relations amicales” entre Moscou et Bangui.
Pressée, une semaine après les faits, de donner des éclaircissements sur cette affaire, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova a déclaré que l’enquête était toujours en cours.
Se référant à des informations fournies par la police centrafricaine, elle a indiqué que le colis contenant un engin explosif avait été livré par une société postale internationale, DHL, et que plusieurs employés de cette société avaient été arrêtés après l’incident.
“Nous suivons l’enquête de près, comme nous le faisons toujours. Nous condamnons fermement tout acte terroriste, où que soient commises de telles atrocités odieuses”, a-t-elle souligné.
La porte-parole de la diplomatie russe a déclaré que Moscou s’attend à ce que les autorités compétentes de la RCA mènent une “enquête approfondie” et que les “auteurs” du crime soient punis.
“Je voudrais noter que si la campagne menée en République centrafricaine par les pays occidentaux, dont la France, n’avait pas créé artificiellement une atmosphère négative, parfois hystérique et toxique autour des représentants russes, des experts menant leurs activités dans le pays à l’invitation des autorités officielles de la RCA, de tels incidents auraient pu être évités”, a-t-elle souligné.
Maria Zakharova a exhorté les autorités françaises à réfléchir aux conséquences potentielles “d’actions et de paroles parfois irresponsables.”
“Nous espérons vraiment que Paris exprimera sa sympathie, ses regrets et sa condamnation à l’égard de l’attaque terroriste, puisque la question de la présence de la Russie en Afrique l’intéresse tout particulièrement ces derniers temps”, a-t-elle déclaré.
Le procureur de la République près la cour d’appel de Bangui, Benoit Narcisse Foukpio, avait déclaré, mercredi, à l’Agence Anadolu que “le colis piégé adressé au responsable de la Maison Russe de Bangui a été expédié par un certain Sevillano Mingueza Alex de la ville de Lomé, capitale de la République du Togo”.
“Ce colis piégé a été envoyé par le service international de la société DHL sur un vol de la compagnie Kenya Airways en provenance du Togo à destination de Bangui”, a précisé le procureur.
Le patron du groupe Wagner (groupe paramilitaire russe), Evguéni Prigojine, a pour sa part accusé la France d’être à l’origine de cette attaque, suscitant l’ire de la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna, qui a répliqué : “C’est un bon exemple de la propagande russe et de l’imagination fantaisiste qui caractérise parfois cette propagande”.
L’ambassadeur de France à Moscou, Pierre Lévy, a été convoqué, mercredi, par le ministère russe des Affaires étrangères, pour se voir signifier “le caractère inadmissible des nouvelles accusations contre la Russie concernant la diffusion de ‘propagande’”.
AA

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents