Caricatures du Prophète : Pour Hervé Renard, le président Macron « est la cause des ennuis des français » à l’étranger

La position du président français Emmanuel Macron sur les caricatures du Prophète continuer de susciter moult réprobations. Même certains de ses concitoyens trouvent que l’attitude du chef d’état français peut être la source de nombreux soucis pour eux. Le sélectionneur français de l’Arabie saoudite, Hervé Renard, a quant à lui estimé que les propos d’Emmanuel Macron sur les caricatures du prophète Mahomet ont mis « mal à l’aise les Français qui sont à l’étranger », dimanche sur Europe 1 Sport.

En appelant publiquement à ne pas « renoncer aux caricatures », lors de l’hommage au professeur Samuel Paty, le président Macron a fait accentué le sentiment anti français partout dans le monde Invité d’Europe 1 Sport dimanche, le sélectionneur français de l’Arabie Saoudite Hervé Renard, ancien entraîneur de Sochaux et Lille, a estimé que la prise de parole du président français a mis « mal à l’aise les Français qui sont à l’étranger ».

« Pour un chef d’état, il y a des propos qu’on peut communiquer d’une façon un peu différente »

Les propos d’Emmanuel Macron sur le droit à la caricature au nom de la liberté d’expression avaient déclenché une large colère au Moyen-Orient et plus largement dans le monde musulman. Dans certains pays à majorité musulmane, des fidèles avaient réagi avec colère, brûlant des portrait du président français lors de manifestations, et une campagne a été lancée pour boycotter les produits français.

Pour Hervé Renard, « Je ne fais pas de politique, mais je pense qu’il y a des propos qu’on peut communiquer d’une façon un peu différente, en étant peut-être ferme mais… Donc ça nous a mis en difficulté. Mais il faut assumer cette situation. On est Français, donc on le fait et puis on assume. Mais c’est sûr que ce n’est pas un point positif » pour les Français qui habitent comme lui dans ces pays, a ajouté Hervé Renard.

« Boycott des produits français après le non renoncement qui a mis un petit peu d’huile sur le feu »

« On va dire, si on veut résumer, qu’on met un petit peu d’huile sur le feu. Et l’huile sur le feu fait que ça s’embrase dans certains endroits. » L’ancien sélectionneur du Maroc a regretté « un amalgame qui est fait par des gens qui ont l’intention aussi de faire cet amalgame ». Poursuivant, Hervé Renard de dire, « Il y a 95%, peut-être 98% des gens qui vont être un peu surpris des propos mais ne vont peut-être pas réagir de façon manifeste ou autre. Mais bon, il y aura toujours une minorité… ».

Alors qu’il a retrouvé récemment ses joueurs pour la première fois depuis décembre 2019, Hervé Renard a néanmoins réaffirmé que son objectif était de qualifier sa sélection pour la Coupe du monde au Qatar prévue en 2022. « Je suis bien où je suis et je ne partirai pas pour des raisons politiques, parce qu’on ne fait pas de politique quand on fait du sport. »

Emmanuel Macron avait tenté d’apaiser la colère qui montait dans le monde musulman en assurant comprendre, dans un entretien à la chaîne Al-Jazeera, que des musulmans puissent être « choqués » par les caricatures de Mahomet, tout en dénonçant les « manipulations » et « la violence ».

Atlanticactu.com Avec Europe 1

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici