vendredi, 1 mars 2024 01:03

Candidature de Bassirou Diomaye Faye : De quoi se mêle encore la direction générale des élections ?

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu  / Dakar  / Khadim Mbodj
Non content d’avoir refusé au mandataire de Ousmane SONKO les fiches de parrainage au motif qu’il était radié du fichier électoral, les services du Contrôleur général de police Tanor Thiendalla Fall se signalent à nouveau dans les candidatures à la présidentielle de Pastef.
Le Directeur de la Communication et la Formation de la DGE,  Birame Séne après avoir donné un blanc-seing à Karim Wade pour février 2024, fait du dilatoire sur la candidature de Bassirou Diomaye Faye. Se prononçant sur le cas du Secrétaire général de Pastef, Birame Séne a révélé que la candidature d’un militant d’un parti dissous n’est pas pris en charge par le code électoral.
“Sur la recevabilité d’une éventuelle candidature de Bassirou Diomaye Faye du parti Pastef dissous récemment, le code électoral n’a pas traité le cas en l’espèce donc ce sera au Conseil constitutionnel de trancher”, a t-il indiqué aux journalistes.
Et pourtant c’est le même Birame Séne qui s’est constitué en juge des contentieux en matière électoral, une prérogative du Conseil constitutionnel, pour déterminer la participation du candidat du Pds. Alors qu’une amende de 138 milliards Fcfa a été collée à Wade-fils en 2015 après avoir été reconnu coupable d’enrichissement illicite par la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Il est allé même jusqu’à évoquer l’article L28 du Code électoral. 

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents