samedi, 9 décembre 2023 04:10

Après l’interdiction du méga meeting, Ousmane SONKO dope ses troupes et confirme le rendez-vous de Mbacké

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Mbacké/ Cheikh Saadbou Diarra
L’affrontement tant attendu entre Pastef et le pouvoir aura-t-il finalement lieu à Mbacké ? Tout porte à le croire après les incidents notés ce jeudi à la Patte d’oie entre policiers et jeunes du Pastef et le mot d’ordre de Ousmane SONKO de tenir le Méga meeting prévu demain vendredi à Mbacké. Pourtant le Préfet Amadoune DIOP avait interdit ladite manifestation et fait notifier l’acte à Cheikh Thioro Mbacké le Coordonnateur de Pastef de Touba.
Après avoir subi plusieurs provocations des forces de l’ordre et respecté plus 15 interdictions de manifestations, le leader de Pastef ne compte plus respecter les décisions illégales posés par certains préfets et sous-préfets usant de motifs fallacieux. Après avoir eu vent de l’arrestation de plusieurs responsables du Pastef dont le député Cheikh Thioro Mbacké, Assane Mbacké ainsi que plusieurs autres militants sans compter les blessés, suite à une charge de la police, Ousmane SONKO qui était en plein ” Doxantou” à Grand Yoff et Patte d’oie, a lancé un appel à tous les militants à converger vers le département de Mbacké pour participer massivement au meeting prévu de longue date.
Dans un message publié sur sa page Facebook, le leader de Pastef fait monter les enchères face à ce qu’il considère comme une forfaiture du Préfet Amadoune DIOP. Ci-dessous l’intégralité du post de Ousmane SONKO
« Mes chers compatriotes,
A Dakar, ce jeudi 09 février 2023, mon cortège a essuyé des tirs de grenades lacrymogènes pour une simple visite à la mairie de la Patte d’Oie; alors qu’hier, Macky Sall, président de l’APR, s’est payé, tranquillement, un convoi politique à Thiès sous prétexte d’un conseil des ministres décentralisé.
À Mbacké, toujours ce jeudi 09 février 2023, le commissaire de police a convoqué les responsables du parti, organisateurs du meeting de Pastef, prévu demain, pour leur dire que l’activité ne pourrait être tenue au motif qu’il n’y a que deux signataires sur la lettre d’information à l’administration.
Au moment où nous écrivons ces lignes, certains parmi eux sont en état d’arrestation, y compris un député à l’Assemblée nationale, l’honorable Cheikh Thioro Mbacké.
La forfaiture du préfet, auteur de cette décision est choquante. En effet, en ouvrant les guillemets pour citer l’article 96 du code pénal du Sénégal en vigueur, comme base légale de « l’interdiction », le préfet du département de Mbacké, monsieur Amadoune Diop, a reproduit les dispositions, non pas du Code pénal, mais celles de la loi N*74-13 du 24 juin 1974, d’ailleurs abrogée, dans ses dispositions contraires, par l’article 18 de la loi N° 78-02 DU 29 janvier 1978 relatives aux réunions. Cette forfaiture ne passera pas!
Nous avons saisi la Cour Suprême d’une requête en référé aux fins de l’annulation de cette honteuse décision.
En attendant la décision du juge des référés, le Mega Meeting de Mbacké reste maintenu ! Au préfet qui s’est courbé devant les ordres illégaux de ses supérieurs d’en assumer les conséquences devant l’histoire.
En conséquence, j’appelle les militants et sympathisants à maintenir la très forte mobilisation notée qui crée la psychose chez Macky Sall au point qu’il ait besoin d’être « rassuré » par une mobilisation payante de ses responsables et alliés politiques moribonds.
En tout état de cause, j’avais déjà formulé mon intention d’accomplir ma prière du vendredi dans la cité religieuse de Touba avant de me rendre à Mbacké solliciter les prières auprès de Serigne Amdy Modou Mbenda Fall, khalife des baye fall , je compte bien m’en acquitter par la grâce de Dieu.
Aucune dictature ne prospérera au Sénégal et plus aucune forfaiture ne sera tolérée. Macky Sall gagnerait à le comprendre, pendant qu’il est encore temps, pour préserver la paix civile. »

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents