vendredi, 1 mars 2024 00:30

Après l’annulation de la présidentielle, Macky Sall veut une loi d’amnistie

Les plus lus

Sénégal
Atlanticactu/ Dakar/ Khadim Mbodj
Décidément Macky Sall est prêt à tout pour rester au pouvoir.  Après avoir menacé l’opposition à mots feutrés de “laisser le pouvoir” à des entités plus organisées si les opposants refusaient de lui accorder la prorogation de son mandat,  le voilà qui cherche à toucher les cordes sensibles du principal opposant Ousmane Sonko.  Macky SALL envisage une loi d’amnistie pour les crimes commis entre Mars 2021 et Juillet 2023.
Le Président Macky Sall a décidé d’apaiser le pays à travers des décisions fortes. Des sources qui se sont confiées au Journal L’AS renseignent que déjà, qu’une loi d’amnistie générale est envisagée. Ainsi, sauf retournement de situation, Ousmane Sonko, Diomaye Faye et toutes les personnes arrêtées lors des manifestations et mises en détention dans le pays devraient recouvrer la liberté.
Au-delà des personnes arrêtées en marge des manifestations, la mesure devrait concerner des faits plus anciens, notamment ceux liés aux condamnations de Karim Wade et Khalifa Sall.
A travers cet acte, le Président Macky Sall veut ainsi donner à chaque acteur la chance de participer au dialogue national et pour ceux qui le souhaitent, à la présidentielle qui vient d’être reportée jusqu’au 15 décembre. Il s’agit donc d’acter son souhait déjà exprimé de laisser un Séné gal apaisé et stable à l’issue de ce dialogue qu’il veut inclusif.
Ainsi, l’Assemblée nationale devrait, dans une quasi-unanimité, voter la loi d’amnistie et ainsi marquer la première étape vers une entente cordiale pour un dialogue inclusif.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents