mardi, 23 juillet 2024 08:51

Alliance des États du Sahel : Niamey accueille le premier Sommet des Chefs d’État de l’organisation

Les plus lus

Niger
Atlanticactu/ Bamako/ Niamey/ Samira Tandian
Quelques mois après sa mise sur pied, Niamey, capitale du Niger, va accueillir ce samedi 6 juillet 2024 le premier sommet des chefs d’État de l’Alliance des États du Sahel (AES). Cette initiative vise à renforcer la sécurité et à promouvoir le développement socio-économique dans une région confrontée à des défis persistants.
Le Colonel Assimi Goïta du Mali, le Capitaine Ibrahim Traoré du Burkina Faso et le Général Abdrahamane Tiani du Niger – tous arrivés par des coups d’État – se concentreront sur les défis communs tels que la sécurité et le développement pour chercher des solutions concertées. Ce sommet, premier du genre, marque un tournant significatif pour l’avenir de l’AES qui tend vers une Confédération.
L’évolution de l’Alliance des États du Sahel, créée par les trois chefs d’État militaires, a été marquée par des rencontres stratégiques, notamment celle de leurs premiers ministres, le 29 décembre 2023 à Niamey. Lors de cette rencontre, les dirigeants ont exprimé leur conviction que l’Alliance évoluerait vers une fédération, marquant ainsi un engagement fort en faveur d’une intégration renforcée.
L’initiative de l’AES s’est encore renforcée avec la création annoncée d’une Force Conjointe par les chefs d’état-major des pays membres. Cette décision historique a été prise lors de leur réunion à Niamey le 6 mars 2024, soulignant l’engagement collectif à répondre aux défis sécuritaires croissants dans la région. Dirigés par le général de brigade Moussa Salaou Barmou du Niger, les représentants militaires de l’AES ont élaboré un plan opérationnel visant à assurer la sécurité et le bien-être des populations sahéliennes.
Le 17 mai 2024, Niamey a encore accueilli la réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Alliance. Cette rencontre a été marquée par un appel à une coopération renforcée et à un développement durable, soulignés par le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop.
En effet, depuis la signature de la Charte du Liptako Gourma, formalisant la création de l’AES, en septembre 2023, les relations entre les trois pays membres ont progressé, culminant avec des recommandations pour la création d’une Confédération visant à terme une Fédération d’États. La réunion ministérielle de Ouagadougou en février 2024 a permis d’examiner des projets de textes concrétisant cette ambition, illustrant un dynamisme et un engagement commun dans la lutte contre le terrorisme et la coordination diplomatique.
Le sommet de Niamey réunira ainsi les chefs d’État de trois pays membres pour discuter de ces développements significatifs et définir les prochaines étapes stratégiques de l’Alliance. Cette rencontre historique marquera un tournant décisif pour l’AES, visant à consolider la coopération régionale dans des domaines clés tels que la sécurité, le développement économique et la diplomatie, essentiels pour assurer la stabilité et le progrès durable au Sahel.

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les plus récents