Accrochage entre l’armée et des rebelles en Centrafrique.

Un accrochage a opposé samedi des soldats centrafricains et des éléments d’un groupe armé dans la ville d’Obo (sud-est), a appris atlanticactu.com.

L’information fait état d’un accrochage né d’une provocation des éléments de l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC), qui se sont attaqués les premiers aux Forces armées centrafricaines (FACA). La riposte rapide des FACA a dispersé les assaillants, a expliqué M. Judes Ngayako, préfet du Haut Mbomou, dont Obo est le chef-lieu.

Selon les informations recoupées sur place et confirmées par l’agence de presse Xinhua, il n’y a eu ni mort ni blessés parmi les FACA. Mieux, les forces centrafricaines ont rapporté à leur base d’Obo une grande quantité de matériel pris à l’ennemi.

La Centrafrique est déchirée par une guerre civile depuis le renversement du président François Bozizé en 2013 par une coalition de groupes rebelles. Si la signature d’un accord de paix le 6 février 2019 entre le pouvoir de Bangui et 14 groupes armés, a permis une baisse significative des violences, le pays reste secoué par des combats réguliers.

Christian Bellino Mea ( atlanticatcu.com)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici