Sénégal : un chef rebelle demande aux « étrangers » de quitter la Casamance

©atlanticactu.com  —  « Le Mfdc et Attika lancent un appel aux étrangers afin qu’ils quittent la Casamance qui est redevenue une zone de guerre » ! Ces mots sont ceux de Mamadou Nkrumah Abou Sané, secrétaire général autoproclamé du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc).

A en croire ce représentant de l’aile extérieure du mouvement qui soutient toujours la voie de l’indépendance en Casamance, la stabilité observée depuis quelques temps dans la région du sud est terminée. « Nous recommanderons aux personnes non casamançaises de quitter immédiatement la Casamance. Le Mfdc et Attika ne seront nullement responsables de toutes conséquences fâcheuses qui leur arriveront. Le Mfdc et Attika ont décidé de revenir chez eux par la force », écrit Nkrumah Sané, dans une lettre datée du 29 juin et parvenu à atlancticactu.com, ce jeudi.

Aussitôt alerté, le président du Parti social fédéraliste (Psf) et ancien Secrétaire général du Mfdc, Jean-Marie François Biagui, a ramé à contre-courant. Qualifiant au passage Nkrumah Sané de « fou du village », il rassure les étrangers que cette accalmie qui règne en Casamance est en phase de devenir définitive. « Passé cette crise sanitaire de covid-19, nous souhaitons la bienvenue à tous les amis de la Casamance », a réagi le président Psf.

La Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici