RDC : Vital Kamerhe condamné à au moins 20 ans de prison

©atlanticactu.com  — En République démocratique du Congo (Rdc), la justice a condamné, samedi 20 juin,  à un minimum de 20 ans de prison Vital Kamerhe, allié du président Félix Tshisekedi, dans un procès très médiatisé à Kinshasa, la capitale du pays.

Jugé coupable de détournement de fonds  par le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, siégeant en audience publique à la prison centrale de Makala, M. Kamerhe, 55 ans, a également été reconnu coupable de plusieurs autres infractions pénales dont les sentences, si elles sont cumulées, pourraient atteindre 45 ans.

Cet ancien président de l’Assemblée nationale de la Rdc, originaire de la région du Sud-Kivu, a aussi été condamné aux travaux forcés et frappé d’une interdiction d’exercer des fonctions publiques pendant 10 ans. Avant même la fin des plaidoiries, ses avocats avaient indiqué qu’ils feraient appel du verdict car, selon l’accusé, la messe était dite.

Cette affaire découle du détournement de plus de 50 millions de dollars qui étaient destinés aux logements sociaux dans le cadre de l’ambitieux programme dit des 100 jours du nouveau président. M. Kamerhe, qui supervisait ces projets, a été décrit tout au long du procès comme le cerveau d’un plan élaboré de fraude contre l’État congolais. 

Jusqu’à son arrestation en avril, Vital Kamerhe était le directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, son principal allié politique avec qui ils ont créé la coalition qui a permis aux deux personnalités d’accéder au pouvoir suite à l’élection de décembre 2018.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici