Niger: Violents affrontements, 12 militaires tués dans une attaque de Boko Haram

Au moins 12 soldats nigériens ont été tués dans la nuit du lundi au mardi 19 mai, dans l’attaque d’un poste militaire de reconnaissance par des combattants du groupe djihadiste Boko Haram dans la région de Diffa, grande ville du sud-est du Niger, a appris atlanticactu.com de sources concordantes.

« Une attaque contre la base de Blabrine a eu lieu lundi soir vers 23h00 (22h00 GMT). Ils (les assaillants) ont emporté des choses (matériels) et il y eu mort d’hommes », a affirmé Mara Mamadou, une figure de la société civile à Diffa, cité par des medias.

Dans un communiqué mardi soir à la télévision publique nigérienne, le ministère de la Défense a également confirmé l’attaque perpétrée par «des terroristes de Boko Haram lourdement armés», indiquant que 12 militaires ont été tués et dix autres blessés.

«Les militaires portés disparus ont tous regagné leur base; les opérations de ratissage sont actuellement en cours pour rattraper et neutraliser le restant des terroristes ayant perpétré l’attaque», précise le communiqué.

L’insurrection lancée par Boko Haram en 2009 dans le nord-est du Nigeria et sa répression par l’armée ont fait plus de 27.000 morts et 1,8 million de personnes ne peuvent toujours pas regagner leur foyer. Elle a aujourd’hui gagné le Niger, le Tchad et le Cameroun voisins.

Atlanticactu.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici