Le FMI prévoit une contraction de 3,2% de l’économie de l’Afrique subsaharienne en 2020

L’économie de l’Afrique subsaharienne devrait se contracter de 3,2% en 2020, a annoncé lundi le Fonds monétaire international (FMI).

Dans sa dernière édition des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, le FMI a souligné que la pandémie de COVID-19 continue de représenter une crise sanitaire et économique exceptionnelle, avec des coûts qui seront ressentis de manière plus sensible par les pays pauvres.

« Il s’agit d’une crise qui évolue rapidement. Et les développements récents suggèrent que la récession sera beaucoup plus importante que nous l’avions prévu il y a seulement 10 semaines », a déclaré Abebe Aemro Selassie, directeur du Département Afrique du FMI.

« Les risques que nous avons mis en évidence en avril continuent d’être préoccupants, mais la détérioration des perspectives mondiales a été particulièrement frappante », a-t-il ajouté.

Le responsable du FMI a également rappelé que la pandémie est toujours dans sa phase exponentielle en Afrique subsaharienne, et que la priorité immédiate est toujours de protéger des vies et de faire tout ce qui est nécessaire pour renforcer les systèmes de santé locaux et contenir l’épidémie.

Enfin, M. Selassie a déclaré qu’un soutien international plus important était nécessaire de toute urgence, ajoutant que les pays de la région devront faire face à des besoins de financement supplémentaires de plus de 110 milliards de dollars et que 44 milliards de dollars doivent encore être financés.

Selon le FMI, la résilience de l’Afrique est mise à l’épreuve, notant toutefois que le continent a surmonté beaucoup de crises et surmontera également celle-ci.

ATLANTICACTU/XINHUA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici