High-tech : Une faille de sécurité trouvée dans l’app de messagerie instantanée Signal

Le cabinet de cybersécurité Tenable a découvert une faille de sécurité majeure dans l’application de messagerie chiffrée Signal. Grâce à elle, des pirates peuvent accéder à la localisation des utilisateurs de l’application.

Alerté, Signal a été prompt à déployer une mise à jour. L’entreprise recommande à tous ses utilisateurs de télécharger la nouvelle version de l’application sans plus attendre sur le Google Play Store et l’App Store.

Une vulnérabilité permettant d’accéder à la localisation de l’utilisateur

Tenable a mis le doigt sur une faille permettant à des pirates d’accéder à la localisation des utilisateurs de Signal, ou du moins à leurs schémas de déplacement. Par quel prodige ? En passant un simple appel via l’application.

Que l’appel soit accepté ou non par l’utilisateur, le pirate serait ainsi en mesure d’accéder à de précieuses données de localisation.

Plus précisément, la faille utilise le code WebRTC qui s’occupe des requêtes DNS sur l’appareil des utilisateurs. Grâce à elle, les pirates peuvent récupérer des données du DNS d’un utilisateur, et obtenir des informations sur sa position dans un rayon de 400 miles (645 kilomètres).

Une faille déjà corrigée par Signal

L’utilisateur lambda de Signal n’a sans doute pas grand-chose à craindre de cette faille. Mais Signal ayant la réputation d’être une application extrêmement sécurisée et, surtout, particulièrement robuste en matière de protection des données, elle a la préférence de personnalités issues du monde de l’espionnage, du journalisme et, bien entendu, des lanceurs d’alerte.

D’ailleurs, l’application a très largement été popularisée par un certain Edward Snowden qui, après avoir révélé au grand jour la surveillance de masse des agences gouvernementales américaines, recommandait d’utiliser Signal pour ses échanges.

Mais Tenable ajoute que Signal pourrait ne pas être la seule application concernée par cette faille, qui est davantage imputable à WebRTC. Une API très largement utilisée sur le net, et que l’on retrouve sur l’essentiel des applications de messagerie.

Source : Clubic

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici