France : Le président du SCO d’Angers en garde à vue pour « agressions sexuelles aggravées »

Saïd Chabane, président du SCO d’Angers, est visé par une enquête pour « harcèlement sexuel » et « agressions sexuelles aggravées ».

Trois jeunes femmes, âgées entre 25 et 30 ans, accusent Saïd Chabane, président du club de foot de Ligue 1 le SCO d’Angers, d’agressions sexuelles. Une enquête a été ouverte début janvier à la suite d’un dépôt de plainte. Deux autres plaignantes ont été identifiées. Saïd Chabane a été placé en garde à vue ce mercredi 5 février au matin a indiqué le procureur.

Selon RMC, qui a révélé cette information, les trois accusatrices décrivent des « scènes intimidantes » avec un Saïd Chabane qui se « collerait à elles », « leur toucherait les fesses, les seins et les parties intimes ». Les enquêteurs ont jugé les témoignages « très crédibles ».

Si pour la première plaignante les faits remontent, selon son témoignage, à novembre dernier, pour les autres jeunes femmes ils remonteraient jusqu’à 2017. Pour rappel, Saïd Chabane, PDG de Cosnelle, a racheté le SCO d’Angers en 2011 et a permis au club de revenir en Ligue 1 en 2015.

Toujours selon RMC, c’est le SRPJ d’Angers qui est en charge de l’enquête pour « harcèlement sexuel » et « agressions sexuelles aggravées » (puisqu’il est le supérieur hiérarchique des plaignantes).

Cette affaire intervient alors que ce mercredi même 54 sportifs ont signé une tribune pour dire « stop » aux violences sexuelles dans le monde du sport, une semaine après les révélations de la patineuse Sarah Abitbol, qui accuse son ancien entraîneur de viols.

Source Rtl

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici