Escroquerie portant sur plus de 10 milliards : Un Colonel de la Gendarmerie mouillé

C’est une affaire qui date depuis quelques trois ans. Elle concerne un homme d’affaires français qui s’est fait roulé dans la farine par un officier supérieur avec qui il nourrissait des projets. Impressionné par les barrettes de l’officier, Saad Laifa avait convaincu des partenaires en Europe de financer ces projets mirobolants que lui avaient fait miroiter l’officier. Las d’attendre, M. Laifa est poursuivi en France par ceux-là qui avaient mis sur la table plus de 10 milliards de francs.

La brouille financière, opposant le gérant de Sefimex, Saad Laifa, homme d’affaires français, à H.Y.Mb, un colonel sénégalais a la peau dure.
En effet, selon SourceA, après une plainte déposée, le 04 juillet 2019, sur la table du procureur de la République qui s’est fendu d’un soit-transmis en direction des enquêteurs de la Section Recherches et que les deux parties ont été auditionnées puis confrontées, les choses tardent toujours à bouger.

C’est toujours le statu quo. Même si du côté de la hiérarchie de la gendarmerie cette affaire indispose plus d’un, on ne cherchera pas à protéger le mis en cause, nous apprend une source proche de l’État Major. En plus, « Le Colonel Yaya Mbodji est en situation de mise en disponibilité depuis l’éclatement de cette affaire donc, il revient aux magistrats de faire leur travail car, il n’existe pas un quelconque ordre de poursuite à délivrer par le ministre », nous apprend la même source.

Pour rappel, le gérant de Sefimex court derrière son argent depuis 2018. Ce après avoir signé un accord avec le colonel Yaya Mbodj pour un montant de 16 millions d’euros. Entre promesse non tenue et des voyages interminables, Saad Laifa ne sait plus à quel saint se vouer.

Une affaire dont les détails risquent d’éclabousser du beau monde car le français Saad Laifa compte aller jusqu’au bout pour obtenir réparation et, pour cela, il déclare ne pas se gêner de donner les noms de tous ceux qui depuis 2018 sont trempés dans ce qu’il nomme « une escroquerie doublée d’un abus de confiance et de position ».

Mame Penda Sané

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici