Corruption : Le Ministre Oumar Gueye cité dans une affaire de pots de vin, perd son procès contre Jeune Afrique

Attrait à la barre du Tribunal Correctionnel de Dakar par Oumar Gueye l’ancien ministre de la Pêche et de l’Économie Maritime pour diffamation portant sur des pots de vin, l’hebdomadaire Jeune Afrique vient d’être innocenté, déboutant du même coup l’actuel Maire Sangalkam.

Dans le délibéré rendu jeudi 28 novembre. Oumar Gueye, Ministre de la Gouvernance territoriale, du Développement et de l’Aménagement du territoire, qui poursuivait le journaliste de “Jeune Afrique”, Marwan Ben Yahmed, pour diffamation, a été débouté par le tribunal correctionnel de Dakar. Le journaliste a été relaxé. Le ministre réclamait la coquette somme de 500 millions de francs CFA pour dommages et intérêts.

Scandale entre l’Espagne et le Cameroun, le ministre Oumar Guèye accusé d’avoir reçu environ 6.482.463 FCfa en pots-de-vin

Pour rappel, c’est le Quotidien Libération citant Jeune Afrique raconte dans sa livraison du jour les «malheurs» du ministre de la Pêche Oumar Guèye. Le ministre est cité dans une très sale affaire qui fait déjà du bruit en Espagne et au Cameroun.

Il y’a de cela quelques jours, Edgar Alain Mebe Ngo’o, ancien ministre de la Défense (2009- 2015) du Cameroun, son épouse et trois de ses anciens collaborateurs étaient placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé-Kondengui pour corruption et détournement de deniers publics.

Cité dans une affaire de retrocommissions, Jeune Afrique accusé l’ex ministre de la Pêche d’avoir encaissé quelques 9973.02 euros venant de la société Defex

L’ex-homme fort du régime, est soupçonné d’avoir été complice de l’entreprise espagnole Defex dans une opération de surfacturations tous azimuts qui lui permettait, en retour, de recevoir des retro commissions. On peut bien se demander, jusque-là, quel est le rapport avec Oumar Guèye. La réponse se trouve dans la dernière livraison de «Jeune Afrique».

Nos confrères révèlent en effet que le teigneux juge qui avait causé bien des cauchemars à Neymar s’intéresse à cette affaire : «Le juge d’instruction estime que ces contrats ont pu servir à dissimuler des pots-de-vin versés à de responsables camerounais et soupçonne le contre-amiral Pierre Njine Djonkam et l’homme d’affaires français Philippe Bourcier – un habitué de l’hôtel Hilton de Yaoundé –d’avoir organisé le réseau», indique le journal.

Et … Oumar Gueye, ministre sénégalais de la Pêche qui, d’après toujours « JeuneAfrique » a touché la très modique somme de 9973,02 euros (environ 6 482 463 FCfa).

Khadim Mbodj

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici