Arabie Saoudite : Les troublantes pratiques de la famille royale révélées par une ex-employée

La famille royale saoudienne est à nouveau au cœur d’un scandale. En effet, une ancienne employée de cette monarchie a confié au Times les traitements que subissent celles et ceux qui sont à leur service. La publication de ce quotidien britannique ce lundi 11 mai, a recueilli le témoignage d’une femme du nom  de Catherine Coleman. Cette dernière avait été employée il y a cinq ans comme assistante au service d’une princesse saoudienne.

Sévices corporels…

Elle avait comme cahier de charge la gestion de l’équipe de servantes et le personnel de maison travaillant pour la princesse. Mais selon les confidences qui avaient été faites par cette dernière, les servantes subissaient de la part de leur patronne des traitements très dégradants. La maîtresse de maison n’hésitait pas, à en croire les confidences de Catherine Coleman à infliger des sévices corporels à ses servantes.

L’ancienne assistante de la monarchie saoudienne a été confortée par les différentes photos qui lui ont été montrées par les employées victimes de ces traitements. Ces images avaient été prises et stockées dans les téléphones des victimes selon les précisions qu’elle avait apportées dans son témoignage.

Contraint de passer la nuit dehors en hiver

Elle indiquait que les punitions qui sont souvent infligées aux employés sont difficilement acceptables. Elle se rappelle notamment de la sentence qui avait été prononcée contre un membre du personnel de la princesse. Elle fait remarquer que sur son ordre, cet employé a été aspergé d’un seau d’eau glacée et avait été contraint de passer la nuit dehors en plein hiver.

L’autre rituel qui est souvent imposé aux employés, est qu’après une séance de bastonnade, ils sont obligés d’accepter un présent de la part de la princesse en signe de pardon. L’assistante pour sa part confie qu’elle a dû fuir ce milieu en utilisant la ruse.

Atlanticactu.com Avec Nouvelle Tribune 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici